Publié le 18-01-21

Cette année encore, votre ado grogne et rechigne à l’idée des vacances en famille… Quelle alternative lui proposer ? Comment occuper ces jeunes souvent plein d’énergie ? Les colos d’ados sont une excellente option.


Si les grandes étapes de développement sont communes à tous les adolescents, leur temporalité et leur mode d’expression varient en fonction des individus. Autrement dit : chacun son tempo. Certains seront matures très vite, tandis que d’autres auront besoin de plus de temps.


Dans les séjours UCPA, les animateurs et moniteurs adaptent leur attitude et leur discours en fonction du comportement des pré-ados et des ados. Pour les plus indépendants qui ont peut-être grandi un peu plus vite, nous avons créé nos séjours Pure Action. Spécialement conçus pour les 16-25 ans à la recherche de sensations fortes, ils laissent davantage d’autonomie. Ainsi, si les adolescents sont bien assujettis aux règles du village sportif qui les héberge, ils sont considérés suffisamment responsables et matures pour les appliquer eux-mêmes. D’ailleurs, avant de partir, ils signent une charte d’engagement, qui permet d’instaurer une confiance réciproque.

  

Des vacances entre ados


Dans la construction de l'identité de chacun, l'adolescence est un tournant, un virage pas toujours simple à négocier. Les groupes d’amis sont importants car ils permettent aux ados de s’affirmer à travers des interactions. La psychologue américaine Judith Rich Harris va même jusqu’à soutenir que le développement de l’adolescent est davantage influencé par la socialisation avec les pairs que par l’éducation des parents.


En colo, les ados explorent la vie en groupe. Ils rencontrent d’autres jeunes d’horizons différents. Ils s’ouvrent à eux, se font de nouveaux amis. Des groupes se forment. Et le sentiment de faire partie d’un collectif naît progressivement grâce au travail des équipes pédagogiques : pour souder les jeunes entre eux, des espaces d’échange et des temps libres sont proposés dans la journée. Cela permet aux ados de discuter entre eux ou même de prévoir des sorties ensemble pendant le temps libre de 17h à 19h.


Les ados gagnent en confiance et en autonomie.

Dans les séjours Pure Action


En transition entre l’enfance et l’âge adulte, certains ados seront plus à l’aise dans un groupe de jeunes adultes : Pure Action réunit les 16-25 ans dans un même séjour. Cette formule permet ainsi à votre ado de passer ses vacances avec son frère, sa cousine ou un ami majeur.


Des vacances plus libres


Les ados ont besoin d’espace : c’est ce qui va leur permettre de prendre des initiatives, d’apprendre à faire des choix, d’expérimenter… Bref, de grandir ! « Les vacances sont une opportunité de lâcher la bride », explique la psychologue Béatrice Copper-Royer : « Il faut [leur] donner des temps de liberté. Un peu de souplesse ne fait pas de mal. »


En colo, les animateurs sont présents pour les ados, sans pour autant être dans le contrôle excessif, comme le montre la chercheuse Pauline Clech dans son étude de l’Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP). L’équipe d’animation instaure une proximité et une relation de confiance avec les jeunes, qui peut être vraiment différente de ce qu’ils connaissent à l’école ou dans le cadre familial. L'équipe d'encadrement est également là pour les sujets plus délicats, on vous explique tout dans notre article dédié : Alcool, tabac, drogue : comment les animateurs gèrent les risques des ados en colo.


Les jeunes n’ont donc pas l’impression de subir l’autorité d’un adulte et profitent pleinement de leurs vacances avec un sentiment de liberté.

Dans les séjours Pure Action


Les ados co-construisent leur programme avec l’équipe d’encadrement et organisent leur séjour à leur rythme : participation aux activités proposées, sortie ou moment de détente au sein du centre. Par exemple, pour un séjour à la montagne, votre ado peut choisir de faire du ski sur la piste de slalom, de découvrir le hors-piste ou encore d’aller au snowpark. 


Des vacances à sensations


Vivre des sensations fortes permet de gagner en estime de soi. Cela fait partie du processus de développement des plus jeunes. « L’enfant qui commence à marcher se met en danger, on ne peut pas exister sans cela, c’est naturel, constate le psychologue Grégory Michel. Et cela procure une force extraordinaire de se dire qu’on a réussi à dépasser notre peur ! »


Les ados se libèrent de leurs freins à travers des sports d’adrénaline où ils sentent leur cœur s’emballer.

En colo, les jeunes peuvent tester des activités à sensations comme le surf, l’alpinisme et la plongée, dans un cadre sécurisé et avec un moniteur professionnel. Dans ces séjours, les jeunes découvrent plus que des gestes et des techniques. Adepte des descentes en rappel de canyon de 25 mètres, Pierre-Gabriel, 16 ans, explique : « Quand j’étais petit, j’étais assez timide. J’ai commencé à me libérer à 12 ans en faisant de l’escalade pour la première fois. Maintenant, j’ai beaucoup plus confiance en moi ». 


Ces pratiques vertigineuses permettent aussi d’apprendre à faire confiance aux autres : « L’alpinisme est une activité qui oblige à faire particulièrement attention à ses camarades, à se sentir responsable de ses gestes, on ne peut pas se planter quand on assure quelqu’un ! Elle est également propice à l’empathie : on identifie plus facilement les peurs des autres parce qu’on vit les mêmes », conclut le sociologue David Le Breton.


Dans les séjours Pure Action


Les jeunes peuvent approfondir leur pratique des sports de nature : ils sont considérés au titre de leur niveau sportif, même s’ils sont mineurs. Sur les séjours ski, ils peuvent notamment skier en autonomie, si le moniteur estime leur niveau suffisant.


Pour plus d’informations sur nos séjours dédiés aux plus de 16 ans, consultez le catalogue UCPA Odyssée en ligne.


Vous ne savez pas quelle colonie choisir ? Consultez notre article dédié : Comment choisir une colonie de vacances pour mon enfant ?


Un article de Marie_Delnatte