Publié le 16-10-19

Des dunes de sables dorées à perte de vue, des roches aux couleurs flamboyantes, un horizon qui s’efface, le silence… L’expérience des déserts est unique. Au cœur de l’hiver, de novembre à avril, ce sont des destinations accessibles qui vous sortiront à coup sûr des longs mois de grisaille. On vous présente nos coups de cœur ! 

 

Le Sahara depuis la Tunisie, la Mauritanie ou le Maroc


On débute fort avec l’un des déserts les plus mythiques du monde. Quand on parle du Sahara, on visualise immédiatement des dunes de sable à l’infini, émaillées de quelques oasis. En Tunisie, c’est exactement ce que vous allez trouver !

L’expérience est magique lorsqu’on voyage au rythme d’une caravane chamelière !


La vie nomade permet de prendre son temps pour découvrir ces paysages à couper le souffle et goûter au repos, loin de tout, dans une oasis comme la célèbre Ksar Ghilane et ses sources d’eau chaude.

La Mauritanie offre également des treks paisibles, dans le silence des plus beaux cordons de dunes.


Le Maroc, lui, se traverse d’est en ouest sur les traces des grandes caravanes des temps passés, au cœur du plus grand massif de dunes du pays. Dès les premiers pas de votre trek, vous serez imprégnés par le charme particulier de ces régions et du grand mystère du Sahara.


La passe de Tifoujar ou encore l’Erg Amatlich constituent des paysages incontournables de la région de l’Adrar. 


Le massif du Sarhro au Maroc


Au Maroc, en direction de la frontière avec le Sahara, au sud de la chaine du haut Atlas, se trouvent les paysages exceptionnels du Sarhro.

Les canyons et les plateaux lunaires du massif du Sarhro sont particulièrement impressionnants


Cette fois, les dunes de sables ont laissé la place à un paysage rocailleux, aux couleurs ocres et ponctué de nombreux pitons tabulaires. Un environnement que l’on parcourt à pied, accompagné de mulets dans le territoire des Berbères Aït Atta.

Le désert de Marsa Alam en Egypte


Le Marsa Alam, c’est une ambiance singulière où les pics montagneux sont entourés de grandes langues de sable.


Entre le Nil et la mer Rouge, ce désert est facilement accessible en une ou deux journées.


Si vous descendez la vallée du Nil pour explorer les temples de l’Egypte, on vous conseille définitivement d’y rester une nuit pour profiter de son ambiance apaisante et d’une nuit étoilée. 


Le désert de Wadi Rum en Jordanie


Au sud de la Jordanie, à un peu plus de 100 kilomètres de Pétra, se trouve le territoire des bédouins.


Les voyageurs qui reviennent du Wadi Rum décrivent unanimement une ambiance à part.


Peut-être est-ce à cause de ses paysages creusés par le vent et l’eau qui lui donne son aspect lunaire ? Ou peut-être à cause des hiéroglyphes qui ornent les parois de ce désert peuplé depuis plus de 10 000 ans ? 


Dans tous les cas, vous ne pouvez pas voyager en Jordanie sans passer par ses plaines de sable rouge, ses imposantes forteresses de grès et ses arches naturelles. 

 

Le désert de Wahiba dans le sultanat d’Oman


Ce désert de sable et de dunes possède deux originalités. La première, c’est qu’il se situe en bord de mer. Vous aurez donc tout le loisir de prendre un bain sur d’immenses plages complètement vides !

La seconde, ce sont les sugar dunes, de magnifiques dunes de sable blanc qui se jettent dans la mer.


Un contraste de couleurs saisissant ! 

 

Le salar d’Uyuni en Bolivie


Situé dans l’hémisphère sud, le salar d’Uyuni est le plus grand désert de sel au monde, que l’on visite généralement de mai à septembre.


Pourtant, c’est pendant la saison des pluies qu’il entame sa mue la plus spectaculaire.


De décembre à mars, les précipitations recouvrent le sol craquelé d’une mince couche d’eau, le transformant en miroir géant. La ligne d’horizon s’efface et les visiteurs se retrouvent alors suspendus entre ciel et terre... une expérience enivrante qui vaut le déplacement à elle seule ! 


Bonus : quel équipement prendre pour un trek dans le désert ?


Convaincu par notre sélection de déserts ? Pour vous aider un peu plus, voici un topo sur le matériel utile lorsque l’on prépare un trek dans cet environnement.


Bon à savoir : les températures peuvent varier énormément.


Même dans des déserts chauds comme le Sahara, elles peuvent chuter brutalement avec les derniers rayons de soleil. Cette différence de températures va être d’autant plus marquée si le désert est continental ou en altitude. Il faut donc se protéger du froid, en plus de la chaleur et du soleil.


Les essentiels pour partir en trek dans le désert :

  • Des chaussures souples et montantes pour éviter qu’elles ne se remplissent trop vite de sable
  • Des vêtements légers mais couvrants pour la journée
  • Un chèche, incontournable pour protéger son visage du soleil
  • De la crème solaire à mettre partout, tout le temps
  • Une veste polaire pour les longues soirées autour du feu
  • Un sac de couchage avec une température de confort de 5 à 10°C
  • Vos indispensables lunettes de soleil ! 


Si vous êtes avides d'aventure, on vous a fait un top 10 des plus beaux déserts à faire au moins une fois dans sa vie !


Un article de Jean-Michel_Herve