1) Description de la procédure de VAE

Le calendrier précisant les dates de jury est défini par UCPA Formation et communiqué sur son site internet dédié à l’Animation Musicale et Scénique. Les frais d’inscription et d’instruction d’un dossier de VAE sont déterminés par UCPA Formation.

RECEVABILITÉ DU DOSSIER : PARTIE 1

1- Dépôt du document de recevabilité CERFA n°12818*02 dûment complété auprès de UCPA Formation à l’adresse mail : ecoledesdj@ucpa.asso.fr


2- Le, la candidat.e joint les attestations, les certificats, les copies de diplômes et toute pièce pouvant satisfaire les conditions de recevabilité.


3- UCPA Formation adresse au, à la candidat.e un accusé de réception et lui attribue un numéro de dossier à rappeler dans toute correspondance.


4- UCPA Formation examine le dossier et selon les cas, notifié au, à la candidat.e dans un délai de deux mois après l’accusé de réception :

  • Soit un avis de recevabilité, accompagné d’un devis pour un accompagnement ainsi que les différentes modalités de financement du coût de la VAE et de l’accompagnement, ainsi le dossier d’expérience type, au format PDF (modifiable)
  • Soit un avis de non recevabilité ;
  • Soit une demande de complément. A réception des compléments demandés par UCPA Formation, un délai de deux mois d’étude du dossier est relancé.

VALIDATION DES ACQUIS DE L’EXPÉRIENCE : PARTIE 2

1 - Dépôt au format PDF auprès de UCPA Formation ecoledesdj@ucpa.asso.fr du dossier d’expérience dûment complétée, dans les délais fixés préalablement avec le, la candidat.e. Le dossier type, au format Word (modifiable) est disponible auprès d’UCPA Formation (vous pouvez le télécharger ici, ou en bas de page).


2 - Le candidat doit renseigner les fiches descriptives d’activité auxquelles il peut joindre des attestations, des certificats, des copies de diplômes et toutes pièces pouvant justifier de son expérience et de ses compétences.


3 - UCPA Formation dispose d’un mois, après réception du dossier d’expérience, pour constituer le jury chargé d’étudier le dossier VAE

4 - La date d’instruction du dossier est arrêtée par UCPA Formation et indiquée à la candidat.e par mail un mois avant l’instruction


5 - Le candidat doit transmettre à UCPA Formation par mail deux semaines avant l’instruction de son dossier, un clip vidéo, de 7 minutes maximum, mettant en scène les compétences du candidat dans les domaines de l'animation musicale et scénique et dans le cadre d’une situation professionnelle.


6 - Le jury reçoit le, la candidat.e en entretien. La date de l’entretien sera envoyée au, à la candidat.e par mail un mois avant l’entretien.

Le jury peut demander au, à la candidat.e une mise en situation professionnelle avant ou pendant l’entretien. Le, la candidat.e sera informé.e avec sa convocation.


Mise en situation professionnelle éventuelle :


Il s’agit d’une mise en situation professionnelle pratique de l’animation musicale et scénique reconstituée en centre de formation avec la mise à disposition d’un équipement technique conforme aux standards de la profession.

Le jury et/ou le responsable de la bonne exécution des modalités d’évaluation vérifie en amont l’accès à la mise en situation en cas de situation de handicap du, de la candidat.e.


Elle se déroule en trois parties de 10 minutes chacune, l’une consacrée à l’animation musicale et vocale, l’autre à la lumière asservie et la dernière à la diffusion vidéo.


1 - UCPA Formation convoque le candidat à la session de mise en situation professionnelle en indiquant le lieu, l’horaire, la nature et les modalités des épreuves.


2 - Le jury chargé du dossier présente à la candidat.e les modalités de l’évaluation et remet les documents, scénarii, consignes et matériel nécessaires.


3 - Le, la candidat.e est invité.e à effectuer un certain nombre d’actions, dans des conditions identiques à un contexte professionnel et pour les trois parties précitées. Le jury observe le candidat pendant toute la durée de l’épreuve, soit 30 minutes.


4 - Le jury complète la grille d’évaluation remise en amont par UCPA Formation et émet un procès-verbal de la mise en situation professionnelle.


Entretien de VAE :


L’entretien obligatoire sert à compléter et expliciter les informations contenues dans le dossier de validation. Il permet au jury de vérifier l’authenticité du dossier, de vérifier le niveau de maîtrise de l’ensemble des compétences requises pour obtenir la certification de Animateur-Animatrice, Musical et Scénique, et d’échanger sur l’expérience et la pratique acquises au regard des activités ou fonctions que le, la titulaire a été amené.e à exercer.


Les questions porteront sur l’analyse écrite des activités du, de la candidat.e ainsi que sur le clip vidéo (7 minutes maximum) mettant en scène ses compétences dans les domaines de l’Animation Musicale et Scénique. Le candidat ne peut être accompagné par une tierce personne lors de son entretien. Les évaluateurs qui conduisent l’entretien ne communiquent aucun élément d'appréciation relatif la prestation du candidat pendant l’entretien.


Un candidat ne se présentant pas à la convocation de mise en situation professionnelle ou à l’entretien de VAE, est ajourné lors du jury.


Décision du jury :


Le jury se prononce sur chaque bloc de compétences constitutif de la certification et décide de l’attribution totale ou partielle ou de la non-attribution de la certification d’Animateur.trice Musical et Scénique.

Il peut délivrer une ou plusieurs parties identifiées de certification professionnelle classées au sein du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) et visant à l’acquisition d’un ou plusieurs blocs d’activité et de compétences.

Dans ce cas, il identifie les aptitudes, compétences et connaissances qui feront l’objet de l’évaluation complémentaire nécessaire à l’obtention du diplôme, titre ou certificat de qualification postulé.


Art. R335-9 du Code de l’éducation, modifié :

« La décision du jury est notifiée au candidat par l’organisme certificateur. Les parties de certification obtenues de manière définitive font l’objet de la délivrance au candidat : soit d’attestations de compétences, soit d’un livret de certification. L’organisme certificateur prend les mesures nécessaires pour être en mesure de satisfaire toute demande de duplicata des attestations ou du livret. »

2) Préciser les conditions de recevabilité de la demande des candidats

Être âgé de 18 ans et justifier d’un volume horaire d’activité, équivalent à 1 607 heures exercées pendant une durée d’au moins un an dans l’animation musicale et scénique.


L’expérience professionnelle doit correspondre aux 3 blocs d’activités suivants :


  • Bloc de compétences 1 : Préparer l’Animation Musicale et Scénique
  • Bloc de compétences 2 : Animer la prestation d’Animation Musicale et Scénique
  • Bloc de compétences 3 : Entreprendre et développer une activité d’Animation Musicale et Scénique


Les activités suivantes sont reconnues :


  • Activités professionnelles salariées
  • Activités non salariées
  • Activités de bénévolat ou de volontariat
  • Activités réalisées en formation initiale ou continue
  • Périodes de formation en milieu professionnel (tous statuts élève, apprenti, stagiaire, contrat de professionnalisation ou contrat unique d’insertion)
  • Périodes de mises en situation en milieu professionnel
  • Stages pratiques
  • Préparations opérationnelles à l’emploi


La durée d’une année est calculée sur le nombre d’heures correspondant à la durée de travail effectif à temps complet en vigueur dans l’entreprise. La durée des activités réalisées hors formation doit être supérieure à celle des activités réalisées en formation.

(Dispositions conformes à l’article R 335-6 du Code de l’Éducation)

3) Donner quelques exemples de preuves sur lesquelles se base le jury, au regard des compétences décrites dans les référentiels et les blocs de compétences

Le, la candidat(e) apportera des éléments de preuves de réalisation des différentes activités et compétences visées par la certification, tels que par exemple :

  • L’étendu des compétences techniques pour mixer de la musique à partir d’un matériel technique professionnel,
  • La sélection des morceaux diffusés et enchainés, les uns après les autres,
  • La fluidité des interventions micro et positionnement de ces dernières dans la programmation musicale,
  • Le choix des couleurs et des mouvements par rapport à la programmation musicale,
  • Le choix des images par rapport à la programmation musicale.