CONNEXION

Merci de vous identifier pour accéder à cette page.

CONNEXION

Crise sanitaire, difficultés accrues pour trouver un job étudiant, l'accès des étudiants aux vacances ne constitue pas une priorité. Ce phénomène s’accentue avec la baisse globale du pouvoir d’achat des jeunes, l’augmentation des coûts de transport et de certaines activités notamment les sports d’hiver.


Dans ce contexte social difficile en particulier pour les jeunes, le CNOUS et l’UCPA se sont associés pour favoriser le départ en vacances d’étudiants boursiers. Depuis 2012, ce dispositif, grâce au soutien financier de l’ANCV, du Ministère en charge des sports et de l’Agence nationale du Sport, permet aux étudiants boursiers de partir en vacances sportives à des tarifs très accessibles. Cette expérience leur permet, par la pratique sportive, de rompre avec le quotidien, parfois l’isolement et de vivre une expérience de vie collective, de partage et d’échange. Au total plus de 4 000 jeunes ont bénéficié de ce dispositif depuis son lancement.

Tout est prévu, nous n’avons à penser à rien, et c’est très agréable !


Prune, Crous de Dijon, 19 ans


Pourquoi l’UCPA et le Cnous se mobilisent ensemble ?

D’une part, l’UCPA, association loi 1901, a pour vocation de rendre accessibles les pratiques sportives à tous les jeunes et de favoriser leur éducation, leur insertion et leur épanouissement personnel par le sport.


D’autre part, le Centre national des œuvres universitaires et scolaires - Cnous, a pour vocation de favoriser l’amélioration des conditions de vie et de travail des étudiants.

et vise pour cela le développement de la socialisation des étudiants.


Outre le « droit aux vacances pour tous » inscrit dans la Loi de 2005, les partenaires sont convaincus que la participation à un séjour collectif sportif représente un facteur de construction personnelle, d’épanouissement, de mixité sociale, de santé et de bien être.



Grâce à la mutualisation des compétences et par l’intermédiaire d’un développement de l’accès à la pratique sportive, les acteurs inscrits dans cette démarche favorisent un modèle vertueux au plan économique et social où les jeunes sont au coeur des préoccupations pour plus de lien social, de vivre-ensemble et ainsi favoriser l’épanouissement individuel au sein du collectif.

J'ai vu le Mont-Blanc pour la première fois. Ça changeait des livres de géo azerbaïdjanais. C'était tellement beau !


Eshgi, 26 ans, Tuteur


Quand on offre aux jeunes l'opportunité de découvrir la montagne et les sports d'hiver et qu'en plus de cela, c'est accessible financièrement, c'est juste tout simplement merveilleux !


Thomas, 21 ans, Crous de Rennes

Quels impacts positifs pour les jeunes ?

- Rendre financièrement accessibles les vacances aux étudiants dans un contexte de crise sanitaire, sociale et économique.


- Permettre aux étudiants de pratiquer une activité sportive et d'accroître leur bien-être par le sport.


- Développer l’autonomie et responsabiliser les jeunes qui ne sont pas habitués à partir en vacances. A chaque édition identification par les Crous de tuteurs parmi les étudiants qui se mobilisent dans l’organisation du séjour.


- Renforcer le lien entre le Cnous, les Crous et ses étudiants et contribuer à une amélioration des conditions de vie et à la socialisation des étudiants.


- Faire de nouvelles rencontres et éventuellement rompre l’isolement de certains jeunes en situation de précarité en favorisant la création de lien social entre étudiants.

Source: Enquête de satisfaction - noël 2019 - 233 répondants